WikiLerni (logo)
Peinture murale de « M le maudit » dans le café dansant LiBella.

Crédit : Andreas Bohnenstengel / CC BY 3.0 DE

« M, le maudit », le meurtrier qui aimait siffler ?Peinture murale de « M le maudit » dans le café dansant LiBella.

Quiz publié par Fabrice P., le 23/11/2020. Dernière mise à jour, le 25/11/2020.

« M le maudit » fait partie des chefs d’œuvres de Fritz Lang et plus généralement du cinéma. En 2008, la revue « les Cahiers du cinéma » l’a d’ailleurs classé en 6ᵉ place des « 100 films pour une cinémathèque idéale ».

Le premier film parlant de Fritz Lang

Sorti en 1931 en Allemagne, et en 1932 en France, « M le maudit » est le 1ᵉʳ film parlant de Fritz Lang, qui avait déjà à son actif 14 films muets. Son titre original est « M, Eine Stadt sucht einen Mörder », qui peut être traduit par « M, Une ville recherche un meurtrier ». Initialement, il devait s’appeler « Les Assassins sont parmi nous ». Son tournage n’a nécessité que six semaines, de janvier à mars 1931.

Si une version plus courte a été réalisée en 1960, la version originale dure presque deux heures. Le film est en langue allemande, mais des versions sous-titrées en français sont aisées à trouver.

Ce film qui traite de meurtres d’enfants est un drame et serait sans doute qualifié aujourd’hui de thriller. Il est aussi associé à l’expressionnisme allemand, bien que n’en reprenant pas tous les codes. Le jeu des acteurs, la musique, le scénario… Tout concourt dans ce film à vous laisser une impression saisissante, difficile à oublier.

Peter Lorre, dans le rôle du meurtrier

Peter Lorre, jouant Hans Beckert, le meurtrier d’enfants, est particulièrement impressionnant. L’acteur étant né dans les Carpates, le fief de Dracula, ce rôle semblait lui être prédestiné ! Si « M le maudit » lui donne son premier grand rôle, Peter Lorre a ensuite joué dans des dizaines de films. Vous pouvez par exemple le retrouver dans « L’Homme qui en savait trop » d’Alfred Hitchcock (1934) et en fin de carrière, dans « Le croque-mort s’en mêle » de Jacques Tourneur (1964).

Si vous avez déjà vu ce film, vous vous souvenez sans aucun doute du sifflotement faussement joyeux du meurtrier. L’air siffloté se nomme « Dans l’antre du roi de la montagne » et est extrait de la « bande son » de la pièce de théâtre « Peer Gynt », du compositeur norvégien Edvard Grieg. Sachez que ce n’est pas Peter Lorre qui le sifflait, mais Fritz Lang lui-même !

Au-delà de Peter Lorre, ce film compte d’autres figures du cinéma européen de l’époque comme Otto Wernicke, Theodor Loos, Gustaf Gründgens, Hertha von Walther ou encore Hanna Maron. Cette dernière y joue le rôle de la petite victime du début du film et a ensuite connu une longue carrière en Israël.

Série de meurtres dans l’Allemagne des années 1920

Le film est inspiré des nombreux meurtres d’enfant qui ont marqué l’Allemagne des années 1920, notamment de ceux commis par Peter Kürten, un meurtrier en série connu comme le « Vampire de Düsseldorf ».

Si la ville où se déroule le film n’est pas nommée, certaines scènes permettent de deviner qu’il ne s’agit pas de Düsseldorf mais de Berlin. Notamment une carte de Berlin que l’on peut voir dans le bureau du commissaire Lohmann. Quant à la représentation de la pègre allemande qui y est faite par Fritz Lang, elle semble inspirée par certains « clubs de promotion du sport » qui à l’époque servaient de vitrine à des activités illégales.

Pour Fritz Lang, « M Le maudit » est un moyen de questionner notre rapport à la folie criminelle et la part d’ombre qui peut sommeiller en chacun de nous. Rappelons que le film a été tourné à une époque où le nazisme se développait en Allemagne. Il interroge aussi notre relation à la justice et la pertinence de la peine de mort.

Synopsis

Au début du film, des enfants jouent dans la cours d’un immeuble d’une grande ville où un meurtrier d’enfants sévit. Ensuite, une petite fille, sur le retour de l’école, se laisse attirer par un inconnu lui offrant un ballon de baudruche…

Suite à ces différents meurtres, la police est lancée dans d’importantes recherches, mais sans résultat, malgré une importante récompense promise à qui pourrait les aider à trouver le meurtrier.

L’activité décuplée des forces de police finit par déranger la pègre locale dans ses propres activités. Pour revenir à une situation plus calme, les bandits dirigés par Schränker, décident d’entamer eux-mêmes des recherches en s’appuyant sur le réseau de mendiants de la ville.

L’assassin finit par être identifié par les forces de l’ordre, mais avant d’être interpellé, il est également reconnu par le vendeur de ballons aveugle, en étant trahi par l’air qu’il a l’habitude de siffler. Le meurtrier est alors marqué au dos d’un « M » à la craie et est poursuivi par des bandes de malfrats. Ils finissent par l’attraper et l’emmener dans une distillerie abandonnée pour y exercer un simulacre de procès. Le meurtrier y exprime avec émotion son déchirement intérieur et son sentiment d’aliénation. Il est sauvé de peu par l’arrivée du commissaire Lohmann et est finalement jugé par un tribunal légal. La dernière scène montre la mère éplorée de l’enfant assassinée, qui dit que rien ne lui ramènera sa fille et qu’il faut veiller sur ses enfants.

Accéder au quiz : « M Le Maudit » de Fritz Lang

Recevez les prochains articles WikiLerni

@copyleft Le contenu de WikiLerni est libre et vous est offert sans publicité. Vous pouvez participer à son financement en cliquant ici.

Partager via mailPartager via diaspora*Partager via facebookPartager via LinkedInPartager via twitter

Vous découvrez WikiLerni ?

WikiLerni vous propose de recevoir par e-mail à la fréquence choisie, de courts articles lisibles en quelques minutes et portant sur des sujets très variés de culture générale (arts, histoire, littérature, sciences, etc.).

Ces articles sont basés sur une ou plusieurs pages de Wikipédia (fournies en lien), dont ils extraient certaines informations, mais sans prétendre en être un résumé.

Chaque série d’articles est suivie d’un quiz permettant de tester ce que vous en avez retenu.

Vous apprenez ainsi régulièrement de nouvelles choses très simplement.

L’inscription est gratuite et vous permet de tester le site sans engagement.

En savoir plus sur WikiLerni ?